Pelle pour détecter, comment choisir ?

L’outil d’extraction pour la détection est incontournable pour réussir ses sorties. La pelle est indispensable et couramment utilisée, mais pour certains terrains la pioche sera plus adaptée. Voici quelques conseils pour choisir la meilleure pelle pour détecter, ou celle qui conviendra le mieux.

Comment choisir une pelle pour la détection ? Conseils et avis

Le choix de la pelle peut sembler anodin. Pourtant, là où certaines pelles feront largement le travail, d’autres sont à proscrire. Les prix varient du simple au triple suivant que l’on achète une pelle de qualité ou une pelle entrée de gamme. La matière de fabrication, le poids, la longueur, le prix, la forme… ? Autant de questions auxquelles je vous apporte mon expertise pour vous aider à faire le bon choix.

Quel prix pour une pelle ou une bêche ?

En règle générale, je déconseille les pelles à moins de 20 euros. La raison est simple, à ce prix (hors pelle d’occasion), il ne faut pas espérer avoir une pelle durable et fiable pour prospecter. Une bonne surprise peut arriver mais le prix est souvent un indicateur de la qualité.

Pelle pas cher à moins de 30 euros :

Pour moins de 30 euros, la pelle DRAPER connais un grand succès. Elle est légère et peu encombrante. Ses dimensions facilitent le transport pour la mettre dans un sac à dos. Il existe également la marque SILVERLINE qui propose une pelle similaire et bien moins cher. Elle fera l’affaire sur les sols sablonneux, en revanche sa résistance montrera vite ses limites sur des sols argileux ou caillouteux.pelle draper pas cher pour la détection

Les bonnes pelles détection pour plus de 30 euros :

Pour un budget raisonnable, la marque BLACK ADA propose des pelles spécialement faites pour la détection. Le gros avantage de choisir une pelle Black Ada, c’est qu’il existe de nombreux modèles, et bonne nouvelle, ils sont tous très fiables ! Ainsi, vous pourrez opter pour une petite pelle ultra légère et solide. A l’inverse, il en existe des grandes, toujours très légères et robustes malgré le long manche ! La plus grosse difficulté consiste à trouver la taille qui vous conviendra le mieux.pelle black ada invader pour la détection

Caractéristiques pour choisir la bonne pelle :

Ces conseils peuvent paraitre évidents mais ils sont fondamentaux. En prendre connaissance, c’est s’éviter des petits soucis qui peuvent gâcher vos sorties. Quel que soit celle que vous choisirez pour détecter, retenez que votre pelle doit être solide, légère et pas trop encombrante. Il ne faut surtout pas négliger sa solidité. Une pelle qui casse peut vite gâcher une sortie détection.

Quelle longueur choisir pour une pelle détection ?

Les petites pelles (moins de 60cm) sont super faciles à ranger. Souvent très légères, l’encombrement est moindre lorsqu’on marche tout en balayant avec le détecteur. Une fois la première motte de terre sortie, elles sont faciles à manier pour continuer de creuser si besoin, même à 4 pattes. Le problème, c’est que vous allez souvent creuser (enfin je vous le souhaite). Leur petite taille nécessite de se pencher pour creuser. A la longue, au bout de 2h ou 3h de détection, vous n’êtes pas à l’abri d’un mal de dos ou d’une fatigue excessive.

Les grandes pelles (plus de 80cm) sont hyper confortables pour creuser des dizaines ou même des centaines de trous pendant la sortie. C’est le gros avantage, le manche de grande taille évite de devoir se courber au risque de se fatiguer ou se blesser. Toutefois, il faut bien bien la porter cette longue pelle, même si les matériau utilisé permettent d’avoir une pelle légère. Souvent portée en appui sur l’épaule pendant les balayages, elles peut servir à tracer un sillon sur le sol si vous la laissez trainer par terre. Sur la plage par exemple, ça permet de faire des lignes et de voir où vous êtes déjà passés. Autre point, il y a d’avantage de force exercée sur le long manche au moment de sortir une motte de terre. De ce fait il faudra privilégier des manches résistants pour les longues pelles.

Avec une pelle de taille moyenne, entre 60 et 80 cm, vous disposez de tous les avantages qui seront un peu moins prononcés. Bien évidemment vous récupérez aussi des inconvénients, mais moins marqués. Cela dit, je pense que c’est un bon compromis entre praticité, poids, encombrement et fatigue.

Comment choisir la forme de sa pelle ?

On distingue plusieurs formes, en général, c’est le sol qui guide notre choix. Une pelle efficace sur certains sols ne sera pas forcément la meilleure sur d’autres terrains dont la nature du sol diffère.

La pelle carrée, que l’on appelle communément une bêche. Ce type de pelle est parfait pour les sols aérés pour pénétrer facilement la bêche. Ici, on recherche un sol pas trop compact et surtout sans cailloux . Ces derniers gênent considérablement l’action de creusage s’ils sont sur le chemin de la pelle. Sinon, on retiendra que la surface de la partie métallique étant optimale, c’est avec elle que vous sortirez le plus de terre en 1 seule fois.

Je ne détaillerai pas la pelle ronde. celle-ci n’est pas faite pour la détection, le pouvoir de pénétration dans le sol est mauvais. Cette pelle de chantier peut dépanner le temps d’une sortie ou deux, mais je ne la recommande pas pour le moyen et long terme.

La meilleure pelle est la pelle pointue. Avec une pointe plus ou moins prononcée, c’est la plus efficace sur la majorité des terrain. D’une part le pouvoir de pénétration au sol est bon du fait de sa forme en pointe. De plus, si vous rencontrez un cailloux en enfonçant la pelle, il y a de forte chance que celui-ci ne soit pas un frein pour la pelle pointue qui l’esquivera sans mal.

Quelle matière pour le manche ?

Le choix du manche conditionne directement la solidité et le poids de la pelle. Entre manches en bois, en aluminium, en acier inoxydable ou en fibre de verre, il y a de quoi se tirer les cheveux. Tous les manches ne se valent pas, et ceci se voit surtout sur les longs manches. Si votre pelle mesure 80cm ou plus, je déconseille de choisir un manche en bois ou un manche trop fin en aluminium. Ce dernier a tendance à vite se tordre. Le bois lui risque de se fendre, c’est plus radical ! Pou le reste, tout se passera bien dans des conditions normales d’utilisation.

Quel type de poignée au bout du manche ?

Encore un point de détail qui a son importance. Il existe des manches au « bout rond », ou avec un « bout en T » ou encore une « poignée » qui permet une bonne prise et des facilités pour porter la pelle. manche de pelle pour detecter

Ici encore chacun voit midi à sa porte. Toutefois, il semblerait qu’une poignée solide ou un bout en T soient idéals pour creuser avec plus de puissance. Ceci aura son importance sur les sols les plus difficiles à traverser.

Le repose pied est un atout !

Toutes les pelles ne disposent pas de cet élément. C’est pourtant un atout fabuleux. Le repose pied présente plusieurs avantages. Il peut-être sur le manche ou directement sur le bord supérieur de la pelle (là où on pose le pied).

Premièrement, il évite de trop de baisser au moment de creuser lorsqu’il est fixé sur le manche. Encore une fois, ceci évitera les problèmes de dos !

Deuxièmement, la surface d’appui est plus large que la tranche sur laquelle on pose habituellement le pied pour enfoncer la pelle dans le sol.

Résultat, votre pied risque moins de glisser, et vos chaussures se détériorent moins que si vous appuyiez sur un bord plus tranchant. Certain repose-pied disposent d’une surface granuleuse ou grippée pour une adhérence optimale !

Notre sélection des meilleures pelles de détection

Drapper
Invader
Big Foot
Maximus
Draper BSRPFG Mini pelle ronde Manche en fibre de verre
Black Ada grabung Pelle Pelle Invader
Pelle Bigfoot Black Ada 55 cm
Pelle MAXIMUS Black ADA 84 cm
20,00 €
46,02 €
36,75 €
51,45 €
Drapper
Draper BSRPFG Mini pelle ronde Manche en fibre de verre
20,00 €
Invader
Black Ada grabung Pelle Pelle Invader
46,02 €
Big Foot
Pelle Bigfoot Black Ada 55 cm
36,75 €
Maximus
Pelle MAXIMUS Black ADA 84 cm
51,45 €

Dernier petit conseil, il faut éviter les pelles pliables chinoises premier prix. De nombreuses copies des pelles militaires existent sur de nombreux sites, elles ne tiendront pas longtemps et vous serez bon pour en acheter une nouvelle rapidement. De plus, si elle casse, ça sera probablement pendant la sortie, et si vous êtes loin de chez vous, sans pelle vous ne pourrez plus faire grand chose. Retenez bien qu’une pelle doit servir de pelle ! Si elle possède une multitude de fonctions (scie, marteau, tire-bouchon ou autre…) il y a fort à parier que ce n’est pas une pelle faite pour la détection.

Quelle est la meilleure pelle ?

La meilleure pelle sera probablement la plus polyvalente. Celle qui s’utilise aussi bien dans les bois que dans les champs labourés, les prés ou encore sur un sol sablonneux ou légèrement rocailleux. Si il y a trop de cailloux, on préférera souvent utiliser une pioche.

Il convient pour vous de trouver celle qui rentre dans votre budget et qui ne risque pas de casser au bout de 3 mois. Les pelles Draper et Black ADA ainsi que Jack All sont de très bons outils. Conçus spécialement pour la détection, il peut arriver de les casser, mais en règle général, ce sont de très bons choix fiables et durables !

Astuce pour avoir une bonne pelle :

Si vous êtes bricoleurs, vous pouvez tout à fait adapter une pelle à votre besoin. En ajoutant une poignée ou un repose pied, ou en aiguisant une bêche Leborgne (connue pour être de très bonne qualité) pour en faire une pelle pointue…

Ma pelle préférée pour la détection

Personnellement, j’utilise une pelle US. C’est la pelle pointue utilisée par les militaires, aucun sol ne lui résiste. Elle est lourde, je ne vous le cache pas, elle pèse environ 1,1kg. En revanche, elle mesure 70cm et se replie pour ne mesurer que 50cm une fois pliée, c’est hyper pratique et polyvalent. pelle us meilleure pelle pour la détection

Soyez bien sûrs que c’est du costaud malgré le manche en bois. J’en ai déjà cassé, mais c’est de ma faute car je forçais à ce moment là, j’aurai pu éviter la casse. Dernier point, elle peut se mettre en position semi-pliée. Cette position intermédiaire permet de creuser sur des sols un peu rocailleux ou encombrés de racines. C’est un outil 2 en 1, personnellement, je ne passe jamais en position pioche. On en trouve pas dans le commerce, alors parfois je me lève tôt le dimanche matin en période estivale. Je sillonne les brocantes pour en trouver. Elles se font de plus en plus rares sur les stands, mais pour moins de 10 euros d’occasion, ça vaut le coup de chercher un peu !

[Total : 0    Moyenne : 0/5]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.